Inscriptions ouvertes pour l'Institut d’été 2015 - Environnements numériques : Opportunités et enjeux pour l’apprentissage, la littératie et la citoyenneté

Environnements numériques : Opportunités et enjeux pour l’apprentissage, la littératie et la citoyenneté


Institut d’été 2015, 11 et 12 juin, 2015, Montréal, Québec

 

Les dossiers médicaux électroniques, la chirurgie robotique, les appareils ménagers déclenchés en ligne, la production de déclarations d’impôt et les services bancaires par Internet, les tutoriels YouTube, les cartes de crédit piratées, les mots de passe par empreintes digitales : ce ne sont que certains aspects de la réalité quotidienne dans notre univers numérique actuel. Dans ce contexte, que signifie le fait d’être alphabétisé? Comment pouvons-nous veiller à ce que les adultes possèdent les compétences qui leur permettent de participer aux activités d’un monde de plus en plus complexe, tout en gérant leur vie personnelle et professionnelle? Si les citoyens ne disposent pas de ces compétences, quels en sont les coûts sociaux et économiques? Est-ce que nous évaluons et enseignons les bonnes compétences? Quelles sont les occasions que présentent ces technologies pour relever les défis qu’elles génèrent? Pourquoi les gouvernements, les éducateurs et les leaders de la société civile devraient-ils s’en préoccuper? Voilà quelques-uns des enjeux qui seront explorés pendant l’Institut.

Parmi nos invités, Namir Anani, Steve Reder, David Rosen, Digital Promise – Beacon Project, et plusieurs autres…

L’Institut d’été se tiendra en collaboration avec la IXe Assemblée mondiale de l’éducation et de la formation des adultes, qui aura lieu à l’Université de Montréal du 11 au 14 juin 2015.

Les personnes inscrites peuvent suggérer une présentation pertinente. Elles pourront également participer à l’Assemblée mondiale les 12, 13 et 14 juin.

Nous poursuivons notre collaboration avec le RESDAC et le CDÉACF, deux solides organisations d’apprentissage des adultes œuvrant au Canada.

L’Institut débutera le jeudi 11 juin, soit une journée avant l’Assemblée mondiale, et se poursuivra pendant une demi-journée dans l’après-midi du 12 juin. Les personnes inscrites seront en mesure de participer à toute l’Assemblée mondiale ou encore à certaines sessions choisies au cours des deux jours suivants.

Plusieurs de nos sessions et de nos discussions sur la littératie numérique seront arrimées à quatre des thèmes adoptés par l’Assemblée, soit :

Droit à l’éducation et à l’apprentissage tout au long de la vie, pour toutes et tous, au-delà de 2015– y compris les stratégies assurant la littératie des adultes à l’échelle universelle et le rôle de la société civile dans l’offre de services et la réalisation de suivis.

Rôle de l’apprentissage et de l’éducation des adultes en lien avec le développement durable– y compris les réponses aux crises sur le plan local, régional et mondial, dans le contexte d’un univers mondialisé, caractérisé par des changements rapides dans les domaines de l’économie, de la gouvernance, du marché du travail et du climat; réflexion sur la nécessité d’un changement de paradigme dans la détermination de programmes d’action novateurs.

Apprentissage et éducation des adultes, relations de pouvoir et engagement communautaire– y compris l’examen des stratégies éducatives ayant réussi à protéger le travail décent, l’égalité entre les genres et l’élimination de toutes les formes de discrimination au sein des familles, dans les communautés, les milieux de travail et en termes de gouvernance.

Éducation de qualité et inclusive pour toutes et tous – renforcement des capacités et préparation des enseignants et animateurs de l’éducation des adultes en vue de transformations et de services de qualité; amélioration des programmes d’étude; stratégies et méthodes participatives en matière d’enseignement et d’apprentissage.

L’Institut se déroulera en anglais et en français. Les sessions plénières offriront une traduction simultanée en anglais, en français et en espagnol.

UNE TRIBUNE UNIQUE

L’Institut propose une occasion exceptionnelle de partager et de créer des connaissances dans un environnement collaboratif, au sein d’un nombre restreint de participants (100). Nous élaborons le programme en fonction de l’expérience et de l’expertise des personnes inscrites.  Si vous vous inscrivez, vous pouvez également demander de faire une présentation. Les personnes présentes collaborent pendant toute la durée de l’Institut. 

 

HÉBERGEMENT

Des chambres seront disponibles dans les résidences de l’Université de Montréal, près du site de la conférence. Nous avons également réservé un certain nombre de chambres à  l’Hotel Ruby Foo’s. Plus de détails en février.  

 

INSCRIPTION

Les inscriptions en ligne débuteront en février 2015.

 

Biographie des invités

 

 

Namir Anani est président et premier dirigeant du Conseil des technologies de l’information et des communications (CTIC). Il s’agit d’un centre d’expertise mondial qui mène des recherches sur le marché du travail, la technologie et l’économie; favorise les solutions novatrices de gestion de la main-d’œuvre; et élabore des politiques relatives à l’économie numérique. Le CTIC a produit un Livre blanc sur la littératie numérique ainsi que plusieurs documents qui abordent notamment les femmes et les technologies de l’information. L’organisme est branché sur un vaste réseau bien établi de partenaires du gouvernement, de l’industrie et des universités. Namir était auparavant à la tête du secteur Élaboration de politiques et recherche au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). Il a occupé divers postes de direction dans les secteurs privé et public, y compris au ministère du Patrimoine canadien (directeur général et PDG), chez CGI consulting, chez Nortel et chez Novartis (en Suisse). M. Anani compte une vaste expérience dans divers domaines : élaboration et mise en œuvre de politiques stratégiques; apprentissage et renforcement des capacités; transformation d’entreprises; alliances stratégiques nationales et internationales; recherche économique et études de marché; et innovation technologique. Namir est titulaire d’un baccalauréat ès sciences (avec distinction) en génie électrique de l’Université de Salford (R.-U.) et détient le titre d’ingénieur professionnel (P. Eng.) de l’Ontario.

 

Digital Promise a pour mission d’améliorer les occasions d’apprendre pour l’ensemble de la population des États-Unis, par la technologie et la recherche. Pour ce faire, l’organisme collabore avec les leaders du domaine de l’éducation, les chercheurs et les concepteurs de technologies de l’apprentissage. Plusieurs de ses projets étaient axés sur les écoles. Cependant, l’Adult Learning Initiative travaille actuellement à repérer les technologies novatrices qui pourraient transformer l’éducation des adultes et susciter des recherches plus poussées, de nouveaux investissements et/ou l’adoption élargie de ces technologies. Dans le cadre de l’initiative, Digital Promise s’est rendu dans sept communautés des États-Unis (les sites Beacon, ou phares en français) qui se sont engagées à accroitre les occasions d’apprentissage chez les adultes par le truchement d’outils numériques. Le projet documente les éléments requis pour créer une communauté d’apprenants adultes « prête pour le numérique », tout en discernant les défis et les enjeux cruciaux pouvant faire l’objet de recherche et d’évaluation ultérieures.

Le 21 avril 2015, Digital Promise réunira les personnes représentant les communautés Beacon avec des experts du domaine de l’éducation, des chercheurs, des entrepreneurs, des bailleurs de fonds et des responsables gouvernementaux. Pendant cette rencontre d’une journée, les participants travailleront à élaborer une vision commune entourant l’usage de la technologie pour rehausser les occasions d’apprentissage et la réussite chez les apprenants adultes. On prévoit rédiger des plans d’action et préciser les occasions et les défis prioritaires ayant émergé des échanges. Pendant l’Institut d’été 2015, le directeur de l’Adult Learning Initiative, Jeff Carter, partagera la vision sur laquelle reposent les plans d’action et les progrès réalisés à ce jour. Il invitera également les participants à exprimer leurs commentaires et leurs suggestions, afin d’aligner ces travaux avec le programme de changement visant l’éducation des adultes, qui sera au cœur des discussions lors de l’Institut et de l’Assemblée mondiale.
 

 

 

Stephen Reder est professeur de linguistique appliquée à la Portland State University. Au cours de sa carrière, Stephen a mené des activités d’enseignement, de recherche et de services liées à l’alphabétisation et à la langue, que ce soit dans les milieux communautaires ou ceux de l’éducation et du travail. Il s’intéresse particulièrement à l’apprentissage tout au long de la vie et au perfectionnement d’une langue seconde à l’âge adulte. Il était chercheur principal dans le cadre de deux projets d’envergure sur l’éducation des adultes récemment achevés : le National Labsite for Adult ESOL [Laboratoire national de cours d’anglais pour les adultes non anglophones] et la Longitudinal Study of Adult Learning (LSAL) [Étude longitudinale sur l’apprentissage des adultes]. Il a en outre mené une recherche sur l’acquisition de la littératie numérique au sein de communautés vulnérables et sur les incidences sociales et économiques à long terme de la participation à l’éducation de base pour adultes. Une série de ses publications sur les retombées des programmes vient tout juste d’être publiée. Il fait partie d’un groupe de travail réunissant des chercheurs chargés d’analyser les données du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA). Le professeur Reder a rédigé plusieurs publications sur l’alphabétisation des adultes et la recherche sur les langues, abordant les incidences sur les programmes d’éducation et de formation. Stephen a aussi codirigé (avec John Bynner) la rédaction de l’ouvrage Tracking Adult Literacy and Numeracy: Longitudinal Studies in Adult Education, chez Routledge. Il a également produit un résumé de recherche pour le Centre d’alphabétisation intitulé The Longitudinal Study of Adult Learning: Challenging Assumptions, en plus d’une publication à venir, Low-Skilled Readers in Canada: Analysing PIAAC Reading Components.

 

Emad Rizkalla
À titre de fondateur et PDG de Bluedrop Performance Learning, Emad est reconnu comme pionnier et chef de file en matière de formation en ligne, d’entrepreneuriat et de leadership en entreprise. Il a cofondé sa première entreprise en 1992, avant de terminer ses études en génie mécanique. Sa troisième initiative, Bluedrop, est lancée en 2004 avec pour mission de révolutionner la formation de la main-d’œuvre au profit des organisations et des personnes laissées pour compte par l’industrie de l’apprentissage en ligne. L’entreprise est actuellement reconnue à l’échelle mondiale pour sa capacité à autonomiser « Extended Workforce Ecosystems », un concept qu’Emad va expliquer à l’institut.


En plus de rédiger bon nombre d’articles sur les organisations d’apprentissage et le leadership en entreprise, Emad fait l’objet de reportages dans plusieurs publications et médias, où il fait état de ses réflexions sur l’apprentissage et les titres de compétences au sein des effectifs.
Emad a présidé de nombreux conseils et organismes sans but lucratif et il siège actuellement à une Commission consultative du Conseil national de recherches. Avant ses trente ans, Emad est reconnu comme l’un des « 40 Canadiens performants de moins de 40 ans » et il figure parmi les huit jeunes entrepreneurs dynamiques qui créeront le 21e siècle dans un article de couverture du magazine TIME. En 2013, il est récipiendaire de la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II.
 

Return to Top